Projets & partenariats

2021 – aujourd’hui : projet Demonext (Dérivation en extension) financé par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR), sous la référence ANR-17-CE23-0005. Analyse et annotation sémantique de la base de données morphologiques, sous la direction de F. Namer (ATILF).

2015 – 2021 : projet CORMORAN (CORpus web de mots MORphologiquement construits sur ANthroponymes), partenariat avec l’entreprise Data Observer. Élaboration d’une méthodologie de collecte et de veille afin de construire un corpus web de mots morphologiquement construits sur noms de personnalités politiques françaises.

2014 – 2018 : participation au projet de recherche NHUMA, Les noms d’humains : de la description linguistique aux applications lexicographiques, sous la direction de C. Schnedecker (LILPA, Strasbourg) et W. Mihatsch (Bochum, Allemagne).

Le projet NHUMA vise la description d’une catégorie lexicale de noms encore en marge des études dans le domaine de la sémantique nominale : les noms qui dénotent des « humains » (personne, individu, touriste, linguiste, banlieusard, président, socialiste, etc.). De prime abord, ces noms ne semblent pas poser de problème majeur : ils désignent des entités concrètes, comptables et hétérogènes, dont l’« évidence extralinguistique » est telle que les classifications en usage ne semblent pas devoir être questionnées.
Un examen attentif des faits révèle pourtant un certain nombre de difficultés, culturelles (la bipartition humain vs non humain n’est pas la même dans toutes les langues), mais aussi ontologiques (les hiérarchies habituelles, du type une pomme est un fruit, s’appliquent difficilement aux entités humaines, cf. l’impossibilité de dire un plombier est un homme) et psychologiques (les catégories sociales renvoyant aux humains font l’objet de classifications hétérogènes multicritériées par les sujets plutôt que de taxonomies).

2015 – 2017 : Projets MORPHOlogie et noms d’hommes et femmes POLITiques (MorphoPolit), PARadigmes en morPHologie et noms d’hUMains (ParPhUm) et Morphologie, Paradigmes et Compétition (MorPaCom) (Financement UL/ATILF + Région). L’objectif du projet est de collecter en corpus des mots construits à partir de noms de personnalités politique, et de mettre en évidence l’organisation paradigmatique de ces dérivations.