Thèse

OBSTACLES ET FACILITATEURS A L’INCLUSION SCOLAIRE DES ELEVES ALLOPHONES DANS L’ENSEIGNEMENT SECONDAIRE EN FRANCE, INCIDENCES DIDACTIQUES

Notre recherche, de type qualitatif, porte sur l’inclusion scolaire d’élèves dits allophones en cours ordinaires dans le secondaire public en France.

Nos questions de recherche se sont imposées en lien avec notre expérienciel professionnel. Trois hypothèses y sont subordonnées : le contexte socio-économique familial n’est pas le seul obstacle à la réussite scolaire des élèves allophones suivis ; l’affiliation en cours disciplinaire de français des élèves suivis permet un apprentissage mieux maîtrisé du français langue de scolarisation (FLSco) ; l’inclusion en cours disciplinaire de français leur permet d’investir davantage l’école.

Il ressort que les apprenants suivis partagent un contexte socio-économique fragile qui n’est pas en soi un obstacle à la réussite scolaire, que l’environnement scolaire et la formation des enseignants sont des facilitateurs potentiels et que la gestion verticale de la problématique allophone, sa mise en œuvre déséquilibrent les conditions de scolarisation des allophones.

 

Thèse soutenue le 26 novembre 2011 à l’Université de Lorraine devant un jury composé de

J.P. Cuq (PR émérite, Université Côte d’Azur),

M. Armagnague (PR, Université de Genève),

F. Chnane-Davin (PR, Aix-Marseille Université),

J.M. Perez (PR, Université de Lorraine),

S. Behra (MCF, Université de Lorraine),

D. Macaire (PR, Inspé-Université de Lorraine).

https://docnum.univ-lorraine.fr/public/DDOC_T_2021_0219_PREVOST.pdf